06 58 14 16 03 exceltravaux.rochel@gmail.com 82-84 avenue pasteur 17640 VAUX SUR MER

Aménagement de Combles

Aménager vos combles …

Disposer de plus d’espace est le rêve de chacun, et transformer les combles, la première solution envisagée quand on cherche à gagner quelques mètres carrés dans une maison ou un appartement (au dernier étage bien entendu). Découvrez les règles à connaître avant de vous lancer pour réaliser l’aménagement du grenier de vos rêves.

Chambre, suite parentale, salle de jeux, salle de bains… Nombreuses sont les pièces que peuvent accueillir des combles. D’ailleurs, lorsque l’envie de les envahir nous gagne, les idéesd’aménagement de combles fusent. Seulement tous les greniers et combles peuvent-ils être aménagés ? Et bien non ! Hauteur sous pente, mairie, budget, etc, font partie de ces contraintes à prendre en considération avant de débuter l’aménagement de son grenier.

Pouvez-vous aménager votre grenier ?

Avant de contacter un professionnel, voici quatre points essentiels à vérifier pour savoir si vous pouvez ou non aménager votre grenier.

>> Disposez-vous d’une hauteur suffisante ?

La pente idéale est une pente à 45°. Elle permet de dégager de précieux mètres carrés supplémentaires. À moins de 35°, il vous faudra sans doute modifier cette inclinaison, voire envisager une surélévation de votre maison.

>> Quelle est la politique suivie par votre municipalité ?

Cherchez à savoir si le plan local d’urbanisme (PLU) vous autorise à augmenter la surface habitable de votre maison ou appartement. Suivra une déclaration préalable de travaux ou une demande de permis de construire, selon les travaux effectués.

>> Vos voisins sont-ils conciliants ?

Dès le départ, assurez-vous que votre future construction respecte les règlements d’urbanisme en vigueur. Prenez en compte le droit de recours des tiers : les voisins ont deux mois après l’affichage du permis ou de la déclaration pour contester les travaux (notamment si vous créez une fenêtre avec vue sur une maison voisine). Dans une copropriété, vous devrez faire part de vos projets au syndic.

>> Avez-vous décidé d’un budget ?

Le type de charpente aura une grande incidence sur la facture. Une structure traditionnelle avec plancher porteur en bon état n’entraîne aucun surcoût. Comptez entre 500 et 700 euros par m² pour l’aménagement des combles. Bien sûr, votre couverture ne doit pas être dégradée. Si elle l’est, profitez de la rénovation pour isoler le toit par l’extérieur et gagner ainsi de l’espace habitable. Vous possédez des fermettes industrialisées, en bois ou en métal ? Elles devront être modifiées. Si vous modifiez la pente de toit, il vous faudra déposer l a couverture. La réutilisation des tuiles réduira la facture. Vous rehaussez ? Cela implique un travail de maçonnerie ou la création d’une ossature en bois, plus légère. Comptez 50 à 70 % de plus que pour des travaux d’aménagement classiques.

Comment accéderez-vous à ce nouvel espace ?

Selon l’emplacement de l’escalier à l’intérieur, vous allez perdre de la place à l’étage inférieur, voire sacrifier une pièce. D’où l’intérêt de bien réfléchir au type d’escalier (droit, échelle de meunier, colimaçon…) et à son implantation.

Un test à faire !

Demandez au plus grand du foyer de monter dans les combles, là où le toit est le plus haut. Bras écartés, il ne touche pas la charpente ? Il faut encore ajouter 20 cm à à chaque bras et environ 40 cm au-dessus de la tête (pour l’épaisseur de l’isolation à venir). C’est possible ? Un aménagement est réalisable sans toucher à la structure.

Très tendance : la solution « Combi-lumière » qui consiste à assembler les fenêtres pour améliorer le confort de vie, comme ces fenêtres de toit nouvelle génération, plus hautes, plus lumineuses et encore plus élégantes. Idéal pour une pente de toit de 45°. Double système d’ouverture par projection (poignée basse) et par rotation (barre de manoeuvre en partie haute). Velux.

Quelles démarches entreprendre ?

Une visite à la mairie est vivement conseillée. Vous y découvrirez les règles propres à la région et même, parfois, les aides dont vous pouvez bénéficier. En principe, un permis de construire est obligatoire pour toute création de surface habitable de plus de 20 m² (40 m² lorsque la commune est dotée d’un PLU). L’intervention d’un architecte est exigée si la surface habitable totale de votre maison dépasse 170 m² après travaux. Une simple déclaration préalable de travaux est nécessaire pour toute modification de la surface habitable inférieure à 20 m² (à 40 m² lorsque la commune est située en zone urbaine et dotée d’un PLU) ou de l’aspect extérieur de la maison (création de fenêtres de toit par exemple).

logo excel courtage
Remonter